A propos de nous

Le Mouvement du 18 mars était une idée de Hamid Tehrani. Esra’a Al Shafei, Curt Hopkins et lui avaient déjà travaillé ensemble sur les problématiques de liberté d’expression. Ils se sont unis pour faire définitivement du 18 mars la journée de commémoration des risques pris par les blogueurs du monde entier pour partager leurs histoires. Ils encouragent des personnes aux points de vue différents à exercer leur droit à la liberté d’expression grâce à leurs blogs.

Ceux qui soutiennent la liberté d’expression des blogueurs du monde entier viennent de milieux différents, se concentrent sur différents éléments du problème et le font de différentes façons. Cependant, nous sommes tous unis par de profondes convictions. Ces convictions sont la véritable force du Mouvement du 18 mars, et March18.org est la plateforme que nous utilisons pour unir les membres du mouvement et communiquer ces principes au public, aux hommes politiques et à la presse.

Le premier principe du Mouvement du 18 mars est notre conviction de l’inviolabilité de la vie. Les blogueurs ne devraient pas être tués, ni par exécution ni par négligence, pour ce qu’ils ont écrit. Deuxièmement, nous croyons en la liberté d’expression comme un droit humain, et non une fonction de la culture ou de la politique, et croyons qu’elle est nécessaire pour construire et maintenir le fonctionnement des sociétés. Nous croyons que les blogueurs et les non-spécialistes qui utilisent les média sociaux devraient obtenir le respect et le soutien que les activistes, opposants politiques et journalistes obtiennent de leurs propres pays et du reste du monde.

Nous avons décidé de baptiser ce mouvement “Mouvement du 18 mars” afin d’honorer la mémoire d’Omid Reza Mirsayafi, qui à cette date en 2009, devint le premier blogueur à mourir en prison. Chaque 18 mars à partir de maintenant doit être un jour de mémoire dédié à Omid et à tous les innocents qu’il symbolise.